Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

Marlène Dietrich et Jean Gabin

29 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #Biographie

Cette déclaration et ses multiples variantes contenaient leur part de vérité mais aussi d'amour blessé. En 1962, cinq cents agriculteurs en colère prirent d'assaut sa propriété et le citèrent en exemple de ces "amateurs cumulards" qui les ruinaient. Profondément touché, Gabin, qui avait toujours racheté ses parcelles au-dessus du cours, bascula définitivement dans la misanthropie. Désormais pour lui "les deux tiers de l'humatiné étaient des enfoirés, le dernier tiers des cons". Culture et élevage plus que jamais furent ses deux mamelles de consolation : "Le bétail, c'est fidèle, c'est lourd, c'est riche, ça tient chaud. Tandis que le cinéma, c'est du cinéma". Il avait même tenté d'en persuader Marlène Dietrich. Il prit quand même beaucoup de plaisir à jouer le fermier au cinéma dans La Horse et surtout L'Affaire Dominici. Mais rien de comparable avec sa passion pour les chevaux de course dont il se moqua gentiment dans Le Gentleman d'Epsom. Il entretint jusqu'à 44 trotteurs, puis s'offrit une douzaine de pur-sang et se fit même construire un petit hippodrome. Rien à faire. Il ne gagna jamais le Prix de Diane qui aurait été le vrai couronnement de sa vie.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article