Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1973-L'AFFAIRE DOMINICI

16 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

L'AFFAIRE DOMINICI ©
REALISATION: Claude BERNARD-AUBERT.
SCENARIO: Claude BERNARD-AUBERT, Daniel BOULANGER, Louis-Emile GALEY.
DIALOGUE: Daniel BOULANGER.
IMAGE: Ricardo ARONOVITCH.Col.
MUSIQUE: Alain GORAGUER.
MONTAGE: Louisette HAUTECOEUR.105mn.
DECORS: Albert RAJAU.
SON: Jo de BRETAGNE, Mix.Jean DUGUET, Bruit.Daniel COUTEAU.
CAMERA: Bernard NOISETTE.
SCRIPT: Colette CROCHOT.
MAQUILLAGE: Jackie REYNAL, Yvonne GASPERINA.
AST-REALISATEURS: Philippe ATTAL, Bernard QUATREHOMME.
REGIE: Robert SAUSSIER.
DIR-PRODUCTION: Jean-Marc GARROUSTE(Adm), Eric GEIGER.
PRODUCTION: Carlos da SILVA(Ass), Claude GIROUX, Eric ROCHAT, COFCI, SNC, Gafer(Paris), Mondial Te Fi(Rome).FRANCE, ITALIE, 1973.
INTERPRETES: Jean GABIN(Gaston Dominici), Victor LANOUX(Gustave Dominici), Gérard DARRIEU(Clovis Dominici), Gérard DEPARDIEU(Zézé), Jeanne ALLARD(femme de Gustave), Geneviève FONTANEL(Yvette Dominici), Paul CRAUCHET(commissaire), Daniel IVERNEL(prés.tribunal), Jacques RICHARD(adj.commissaire), Jacques RISPAL(Maillet), Evi MALTAGLIATI(La Sardine), Michel BERTAY(Périez), Jean-Paul MOULINOT(médecin légiste), Colin DRAKE(Jack Drummond), Nicole GIROUX(Elizabeth Drummond), Jean-Pierre CASTALDI, Jean-Claude MASSOULIER(journalistes), Alberto FARNESE(journaliste italien), Max AMYL(avocat), Pierre FORGET(père d'Yvette), Annick FOUGERY(Germaine Perrin), Rafael HERNANDEZ(Lopez), Evi MALTAGLIATI(Marie Dominici), Jane MARTEL(lady Ann Drummond), Michel ROBIN(Perrin), Henri VILBERT(prés.correctionnelle), Maureen McNALLEY.
SUJET: Le 4 août 1952, trois touristes anglais plantent leur tente en Haute-Provence, au bord de la nationale 96, non loin de la Durance.Le lendemain, on découvre leurs corps aux abords du campement.La nouvelle éclate comme une bombe et, très rapidement, les soupçons se portent sur les habitants de la Grand-Terre, la ferme où habitent les Dominici.Le 24 novembre, après une enquête mouvementée et des aveux aussitôt rétractés, le vieux Gaston Dominici est condamné à mort.Mais un doute subsiste.L'opinion s'émeut.En 1957, sa peine est commuée en détention à perpétuité par le président Coty.En 1960, il est gracié par le général de Gaulle.Mais l'énigme du triple meurtre demeure malgré les enquêtes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article