Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1971-LE TUEUR

16 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

LE TUEUR
REALISATION: Denys de LA PATELLIERE.
SCENARIO: Denys de la PATELLIERE.
DIALOGUE: Pascal JARDIN.
IMAGE: Claude RENOIR.Col.
MUSIQUE: Robert GIRAUD.
MONTAGE: Claude DURAND.85mn.
DECORS: Michel de BROIN, Ast.Marc DESAGES, Ens.Claude SUNE.
SON: Jean RIEUL, Mont.Michèle BOEHM, Bruit.Daniel COUTEAU, Perch.Marcel CORVAISIER.
CAMERA: Charles-Henry MONTEL.
SCRIPT: Colette CROCHOT.
MAQUILLAGE: Yvonne GASPERINA.
COIFFURE: ALEXANDRE.
AST-REALISATEURS: Bernard STORA, Thierry CHABERT.
REGIE: Jean PIEUCHOT.
DIR-PRODUCTION: André MENNECIER(Adm), Eric GEIGER.
PRODUCTION: Claude COEN(Ass), Louis-Emile GALEY(Dél), Claude GIROUX, Eric ROCHAT, Cofci, Gafer, Europa, Mondial Tefi, Rialto.FRANCE, ITALIE, RFA, 1971.
INTERPRETES: Jean GABIN(commissaire LeGuen), Fabio TESTI(Georges Gassot), Bernard BLIER(François Tellier), Félix MARTEN(Campana), Uschi GLAS(Gerda), Jacques RICHARD(François Gassot), Jacques DEBARY(commissaire de Marseille), Gérard DEPARDIEU(Fredo), Georges STAQUET, Ginette GARCIN, Philippe VALLAURIS, Sady REBBOT, Jean BARNEY(jeune inspecteur ), Georges BLANESS(Pied-Noir), Uschi BREMEN(vendeuse sex-shop), Ermanno CASANOV(infirmier), FONFON(ancien truand), Robert LOMBARD(aubergiste), Monica SIWERS(belle Marseillaise).
SUJET: Le commissaire Le Guen, vieux routier de la police et ennemi impitoyable de tout ce que la société compte comme malfaiteurs en tous genres, a réussi à mettre la main sur un redoutable tueur du nom de George Gassot.Mais il sait déjà que le dangereux récidiviste ne restera guère en prison car, sous un prétexte ou un autre, il échouera dans un hôpital psychiatrique d'où il n'aura aucune peine à s'échapper.Et, tandis que François Tellier, policier partisan d'une police scientifique où l'ordinateur remplace l'indicateur, est parachuté par complaisance politique à la direction de la Sûreté, Georges Gassot s'évade.Comme Le Guen l'avait prévu.Pour celui-ci commence, dès cet instant, une éprouvante chasse à l'homme...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article