Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1969-LA HORSE

16 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

LA HORSE ©
REALISATION: Pierre GRANIER-DEFERRE.
SCENARIO: Pascal JARDIN, Pierre GRANIER-DEFERRE, roman de Michel LAMBESC.
DIALOGUE: Pascal JARDIN.
IMAGE: Walter WOTTITZ, 2°Eq.Raymond PICON-BOREL.Col.
MUSIQUE: Serge GAINSBOURG, Dir.Jean-Claude VANNIER.
MONTAGE: Jean RAVEL.100mn.
DECORS: Jacques SAULNIER, Ast.Marc FREDERIX, Ens.Robert TURLURE.
COSTUMES: Jo RANZATO.
SON: Jean RIEUL, Bruit.Daniel COUTEAU.
EFF-SPECIAUX: François SUNE, François NADAL.
SCRIPT: Hélène SEBLLOTTE.
AST-REALISATEUR: Denis AMAR.
REGIE: Marc GOLDSTAUB.
DIR-PRODUCTION: Cyril GRIZE.
PRODUCTION: Paul CADEAC, SNC, PAC, Gafer(Paris), Romana Films(Rome), Roxy Films(Munich).FRANCE, ITALIE, RFA, 1969.
INTERPRETES: Jean GABIN(Auguste Maroilleur), André WEBER(Bienphu), Pierre DUX(juge), Eléonore HIRT(Mathilde), Christian BARBIER(Léon), Danièle AJORET(Louise), Michel BARBEY(Maurice), Armando FRANCIOLI(Francis), Félix MARTEN(Marc), Marc POREL(Henry), Orlane PAQUIN(Véronique), Henri ATTAL(Louis), Dominique ZARDI(Tony), Julien GUIOMAR(commissaire), Reinhardt KOLDEHOFF(Rank), Astrid FRANK, Jacques GALLAND, Gabriel GOBIN, Henri POIRIER, Paul BONIFAS, Ermano CASANOVA, Albert DELPY, Yves LEFRANCOIS, Bernard RISTROPH, Anton ROEDEL, André ROUYER, Bob RISSA.
SUJET: Près des marais de la baie de la Seine, face au port du Havre, Auguste Maroilleur, patriarche misanthrope et autoritaire, règne en maître sur quatre cents hectares de terre.Un jour, Auguste trouve, dans la baraque en planches d'où il tire le canard, un paquet de drogue.Faisant le guet, il capture ainsi deux truands venus prendre livraison de la "horse".Il les fait parler et apprend que son propre petit-fils est impliqué dans l'affaire et que l'on utilise sa terre comme relais clandestin.Auguste détruit la drogue et séquestre son petit-fils.Lorsque le gang envoie un premier émissaire pour récupérer la marchandise, Auguste l'abat d'un coup de carabine.En guise de représailles, les malfaiteurs mettent le feu aux granges et déciment un troupeau de vaches.N'obtenant rien du patriarche, les bandits lui tendent un piège, investissent la ferme et violent sa petite-fille.Auguste Maroilleur va aors faire justice lui-même...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article