Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1967-LE SOLEIL DES VOYOUS

16 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

LE SOLEIL DES VOYOUS ©
REALISATION: Jean DELANNOY.
SCENARIO: Jean DELANNOY, Alphonse BOUDARD, roman de J.M.FLYNN.
DIALOGUE: Alphonse BOUDARD.
IMAGE: Walter WOTTITZ.Col.
MUSIQUE: Francis LAI.
MONTAGE: Henri TAVERNA.100mn.
DECORS: René RENOUX, Ast.Pierre TYBERGHEIN, Ens.René JOINT.
SON: Jean RIEUL.
CAMERA: Henri TIQUET.
COMBATS: Claude CARLIEZ.
SCRIPT: Claude VERIAT.
MAQUILLAGE: Lina GALLET, Yvonne GASPERINA.
REGIE: Jean PIEUCHOT.
DIR-PRODUCTION: Eric GEIGER.
PRODUCTION: Raymond DANON(Dél), Maurice JACQUIN, Films Copernic(Paris), Fida Cinematografica(Rome).FRANCE, ITALIE, 1967.
INTERPRETES: Jean GABIN(Denis Farrand), Robert STACK(Jim Beckley), Jean TOPART(Henri), Suzanne FLON(Marie-Jeanne), Margaret LEE(Betty), Walter GILLER(Maurice Labrousse), Lucienne BOGAERT(vieille), Georges LYCAN, Carlo NELL, Dominique ZARDI(malfrats), Bernard MUSSON(M.Goulette), Albert MICHEL(Gaston), Luce FABIOLE(Angèle), Henri COUTET(vigile), Louis VIRET(employé immondices), Pierre KOULAK(Angel Peres), Bob INGARAO(complice), Yvon SARRAY(directeur banque), Georges AMINEL(commissaire Leduc), Mino DORO(Luigi Savani), Jo DALAT, Roger FRADET(faux éboueurs), KAMPETIAN(le chef), Olga VALERY(droguée), Edouard FRANCOMME(client), Pierre-Jacques MONCORBIER(client ivre), Antoine MARIN(chef cuisinier), Paul BISCIGLIA(barman), Nicole DESAILLY(Hélène), Roland MALET(brigadier), Yves BARSACQ(loueur de voitures), Michel NASTORG(Coulomb), Maurice SEVENO(journaliste TV), Micheline SANDREI(présentatrice TV), Antoine BAUD, Alain JANEY(policiers de la route), Marcel GASSOUK(truand), Carlo NELL.
SUJET: Denis Farrand s'est retiré dans une petite ville de province.Il y mène une vie paisible et prospère avec son épouse, Marie-Jeanne.Il est propriétaire d'un bar, "le Domino", géré par unejolie fille, Betty, et d'une auberge luxueuse, "la Chaumière".Pourtant Farrand, la soixantaine bien sonnée, garde au coeur la nostalgie d'un passé trouble, que personne ne connaît.Dans sa jeunesse, il était "Denis le Fignoleur", un truand audacieux qui ne s'est jamais fait prendre.En face de son bar se trouve une agence du Crédit Industriel du Nord.Toutes les fins de mois, lorsque Denis reste jusqu'au petit matin pour faire ses comptes, il voit le convoi militaire qui vient chercher la paie du Centre Nucléaire de Farville.Alors, le tranquille retraité rêve…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article