Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1965-DU RIFIFI A PANAME

15 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

DU RIFIFI A PANAME ©
REALISATION: Denys de la PATELLIERE.
SCENARIO: Denys de La PATELLIERE, roman d'Auguste Le BRETON.
DIALOGUE: Alphonse BOUDARD.
IMAGE: Walter WOTTITZ.Col.Jacques FONTERAY.
MUSIQUE: Georges GARVARENTZ.
MONTAGE: Claude DURAND.99mn.
DECORS: Robert CLAVEL, Ast.Marc DESAGES, Ens.Pierre CHARRON.
COSTUMES: Jacques FONTERAY.
SON: Jean RIEUL, Ast.Marcel CORVAISIER.
CAMERA: Charles-Henri MONTEL, Ast.Jean CASTANIER, Jean-Claude GAILLARD.
SCRIPT: Colette CROCHOT.
MAQUILLAGE: Jacky BOUBAN, Roger CHATEAU, Yvonne GASPERINA, Yvonne FORTUNA.
COIFFURE: Marc BLANCHARD.
AST-REALISATEUR: Roberto BODEGAS.
REGIE: Paul DUFOUR, Marc GOLDSTAUB.
DIR-PRODUCTION: Ralph BAUM.
PRODUCTION: Raymond DANON(Dél), Maurice JACQUIN, Films Copernic(Paris), Gloria Films(Munich), Fida Cinematografica(Rome).FRANCE, RFA, ITALIE, 1965.
INTERPRETES: Jean GABIN(Paulo les Diams), George RAFT(Binaggio), Nadja TILLER(Irène), Mireille DARC(Lili), Claudio BROOK(Mike Coppolano), Gert FROEBE(Walter), Claude BRASSEUR(Giulio), Daniel CECCALDI(commis.Noël), Claude CERVAL(René), Marcel BOZZUFFI(Marque Mal), Dany DAUBERSON(Léa), Jean-Claude BERCQ(Jo le Pâle), Christa LANG(fille de Mario), Carlo NELL(Sergio), Yves BARSACQ(quinquagénaire), Philippe CLAIR(blessé), Maurice JACQUIN Jr, Mino DORO, Franco RESSEL, Eric SINCLAIR, Olivier MATHOT, Alexandre ALLERSON, Pierre PAREL, Joseph WARFIELD, Benito STEFANELLI, Antony STUART, Katia CHRISTINA, Pierre PAULET, Alain BOUVETTE, Bob SMART, Charles AÏCHE, Fernand BERSET, Claude LAUGIER, Pierre LEPROUX, Jo DALAT.
CLES: Gangsters/Mafia.
SUJET: Paulo les Diams, son ami Walter, spécialiste import-export d’antiquités, Jack de Londres et un Munichois pratiquent allègrement le trafic de l'or sans que personne ne songe à les inquiéter.Mais, un jour, une bande rivale, menée par Mario l'Italien, les attaque.Les correspondants de Londres et Munich disparaissent.Paulo les suivrait sans les réflexes d'un faux journaliste et vrai policier américain qui lui sauve la vie.Et voilà le policier, qui avait déjà convoyé un chargement d'or, introduit dans la place et promu garde du corps de Paulo.Le policier soupçonne un trafic d'armes en faveur de Cuba.Walter finit par l'avouer à Paulo, furieux d'avoir été dupé.Mais, déjà, le dernier associé du truand est mitraillé.La riposte de Paulo ne va pas se faire attendre…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article