Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1949-LA MARIE DU PORT

13 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

LA MARIE DU PORT ©
REALISATION: Marcel CARNE.
SCENARIO: Louis CHAVANCE, roman de Georges SIMENON.
DIALOGUE: Georges RIBEMONT-DESSAIGNE, N.Cr.Jacques PREVERT.
IMAGE: Henri ALEKAN.N&B.
MUSIQUE: Joseph KOSMA.
MONTAGE: Léonide AZAR.88mn.
DECORS: Alexandre TRAUNER(Ds), Auguste CAPELIER, Ens.Maurice BARNATHAN.
SON: Antoine ARCHIMBAUD.
CAMERA: Henri TIQUET.
MAQUILLAGE: Paule DEAN.
AST-REALISATEURS: Pierre CHEVALIER, Jean VALERE.
REGIE: Henri JACQUILLARD.
DIR-PRODUCTION: Grégoire GEFTMAN(Adm), Ludmilla GOULIAN.
PRODUCTION: Sacha GORDINE.FRANCE, 1949.
INTERPRETES: Jean GABIN(Henri Chatelard), Nicole COURCEL(Marie Le Flem), Blanchette BRUNOY(Odile Le Flem), Julien CARETTE(Thomas Viaud), Jane MARKEN(patronne café de la Marine), Claude ROMAIN(Marcel Viaud), René BLANCARD(Dorchain, pilote chalutier), Louis SEIGNER(oncle Jules), Robert VATTIER(client refusé), Odette LAURE(Françoise), Georges VITRAY(Josselin), Olivier HUSSENOT(oncle), Joël HAMOND, Georges GALLEY(marins), Jackie BLANCHOT(quartier-maître), Gabrielle FONTAN(commère), Jean CLARIEUX(ouvrier), Georges VITRAY(Josselin), Robert VATTIER(vlient mécontent), Marie-Louise GODARD, Germaine MICHEL(tantes), Charles MAHIEU(coiffeur), Martial REBE(commis.priseur), Emile DRAIN(médecin), Louise FOUQUET(fille), Henry NIEL(consommateur), Jeanne VENIAT(Mme.Blanc), Camille GUERINI(vendeur), Yvonne YMA(voisine), Christian FOURCADE, Roland LESAFFRE, Jean-François BAILLY, Roger VIEUILLE, Jean BERTHO, Paul VIOLETTE, Marcel ROUZE, Robert FRETEL, Maurice DERVILLE.
SUJET: A Cherbourg, M.Henri Chatelard est l'heureux propriétaire d'une grande brasserie et d'un cinéma.Ses affaires marchent bien.Odile Le Flem, sa maîtresse, rêve d'un salon de coiffure à Paris, mais se borne à paresser dans sa chambre.Son père venant de mourir, la jeune femme, accompagnée de Chatelard, se rend à l'enterrement à Port-en-Bessin.Tandis que Chatelord tue le temps au café Josselin, les oncles et tantes se distribuent la progéniture du défunt.Seule, Marie, la cadette d'Odile, se dérobe.C'est une jeune personne volontaire, têtue, renfermée et sans doute calculatrice, qui forme un contraste complet avec la molle Odile…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article