Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean Gabin

1935-LA BANDERA

11 Mai 2006 , Rédigé par Philippe Publié dans #FILMS DE JEAN

LA BANDERA ©
REALISATION: Julien DUVIVIER.
SCENARIO: Julien DUVIVIER, Charles SPAAK, roman de Pierre MacORLAN.
DIALOGUE: Charles SPAAK.
IMAGE: Jules KRÜGER, Marc FOSSARD.N&B.
MUSIQUE: Jean WIENER, Roland MANUEL.
MONTAGE: Marthe PONCIN.100mn.
DECORS: Jacques KRAUSS.
SON: Robert TEYSSERE, Georges GERARDOT, Marcel PETIOT.
AST-REALISATEUR: Robert VERNAY, Jésus Castro BLANCO.
DIR-PRODUCTION: Maurice JUVEN.
PRODUCTION: Sté.Nouvelle de Cinématographie.FRANCE, 1935.
INTERPRETES: Jean GABIN(Pierre Gilieth), Robert Le VIGAN(Fernando Lucas), Pierre RENOIR(cpt.Weller), Gaston MODOT(Muller), Raymond AIMOS(Marcel Mulot), ANNABELLA(Aïscha la Schloui), Margo LION(Planche-à-Pain), Reine PAULET(Rosita), Viviane ROMANCE(fille), Little JACK(Weber), Charles GRANVAL(Ségovien), Jésus Castro BLANCO(sergent), Robert OZANNE(tatoué), Maurice LAGRENEE(Siméon), Louis FLORENCIE(Gorlier), Noël ROQUEVERT(sgt.dans le train), Marcel LUPOVICI, Raphaël MEDINA(légionnaires dans le fortin), Génia VAURY(fille au restaurant), Claude MAY(femme ivre), Robert ANCELIN(lieutenant), PITOUTO(garçon d'étage), Raymond BLOT(patron boîte), Paul DEMANGE(plaisantin), Eugène STUBER(voleur), Robert MOOR(légionnaire), José CASADO, Philippe JANVIER.
SUJET: Parce qu'il acommis un crime dans un barde Montmartre, Pierre Gilieth quitte la France afin d'échapper à la police.Il échoue ainsi dans un bas quartier de Barcelone mais, sans argent, il préfère s'engager dans la Légion Etrangère espagnole plutôt que de devenir clochard.Sous les drapeaux, il sympathise avec deux autres Français, Fernando Lucas et Marcel Mulot.Leur rêve est commun: se refaire une nouvelle existence sous la bannière de la Légion, appelée"La Bandera".Pierre et ses deux compagnons sont affectés en Afrique du Nord, dans le camp de Dar Riffen.C'est là que Pierre rencontre Aïscha, une jeune Marocaine dont il s'épend.Ils se marient peu après..II ignore alors que Lucas est en fait un policier qui le suit pas à pas depuis Montmartre, dans le but de toucher la prime liée à son arrestation.Quand la vérité éclate, Pierre et Lucas s'expliquent.Leur face-à-face est interrompu très vite car leur bataillon est envoyé en territoire rebelle, dans un fortin chargé d'arrêter la progres"-sion des ennemis.L'un après l'autre, les légionnaires tombent sous les balles arabes, pour l'honneur de la 3me Bandera...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article